Une Gouvernance inclusive et efficace pour et par les Camerounais

Je mènerai une guerre sans merci contre la corruption, les détournements des biens publics, le népotisme et le tribalisme.  A cet effet, je réviserai les lois en la matière, pour renforcer leur efficacité dans la prévention, la répression et le remboursement du produit des détournements. Je lancerai une campagne permanente de sensibilisation pour la protection du patrimoine public.

Pour la lutte contre le tribalisme, outre les initiatives déjà citées, je favoriserai toutes les mesures qui peuvent contribuer aux brassages des populations.

Je mettrai fin au culte de la personnalité en interdisant les motions de soutien et autres manifestations de flagornerie à la gloire des personnalités publiques, ainsi que les défilés de enfants et des partis politiques lors des fêtes nationales.

Pour y parvenir, j’entends :

  • Etablir notre souveraineté monétaire
  • Réduire la taille du gouvernement à un maximum de 20 départements
  • Améliorer le climat des affaires.
  • Assainir les finances publiques.
  • Développer des institutions performantes et transparentes
  • Imposer un Budget-Programme pour toutes les entités publiques y compris les communes.
  • Assurer une gouvernance inclusive et représentative à tous les niveaux de prise de décision.
  • Promouvoir des lois non discriminatoires (allogènes et autochtones)
  • M’assurer de l’accès à l’information gouvernementale du public et protéger les libertés fondamentales (revoir la loi de 90 sur la liberté d’association).
  • Assurer l’identification de tous les citoyens, y compris un acte de naissance pour tout camerounais. Un enfant, un acte !
  • Instaurer la majorité universelle à 18 ans (Civile, Pénale et Electorale)
  • Assurer un adressage intégral de toutes les rues de toutes les communes du Cameroun
  • Mettre en place une véritable identité visuelle de l’administration publique pour rétablir l’autorité de l’Etat
  • Délocaliser le chef-lieu de la Région du Centre dans une autre localité de la Région du Centre.
  • Promouvoir l’implantation de certaines administrations et services publics actuellement installés à Yaoundé, dans leurs centres d’intérêts.
  • Imposer aux communes la mise en place de cimetières municipaux équipés et légiférer pour mettre de l’ordre dans l’organisation des obsèques au Cameroun.
  • Le contrôle strict de l’utilisation des véhicules administratifs
  • Assurer une dotation Fédérale d’au moins un milliard par commune et 30 milliards par région pour l’investissement productif dès la 5ème année.
  • Donner le monopole de la production et de la distribution de l’eau aux communes.
  • Transformer le portefeuille de l’état dans les entreprises publiques et les EPAs pour plus d’efficacité en deux structures.
    1. Transformer la SNI en véritable entreprise nationale d’investissement en charge du portefeuille des investissements de l’Etat (pour la gestion saine de tous les actifs de l’Etat).
    2. Mettre en place une Régie Nationale des EPA pour mieux structurer et auditer leurs besoins réels en financement et subvention.
  • Mettre en place un Fond Souverain National financé par un pourcentage des recettes pétrolières et minières