Une Education pour une nouvelle Nation - Les mêmes chances pour tous nos enfants

Je rendrai l’école gratuite et obligatoire jusqu’à la fin du premier cycle du secondaire. J’encouragerai l’enseignement technique de pointe et les sciences. J’introduirai les bourses pour les enfants défavorisés, ainsi que les internats dans les zones sous scolarisées et je supprimerai l’ENAM.

Afin d’assurer le même niveau d’enseignement pour tout le pays, je veillerai à ce que le curriculum soit du ressort du gouvernement fédéral. Je rendrai les institutions universitaires publiques autonomes et les démocratiserai de telle sorte que les recteurs soient élus. Je ferai entrer l’éducation dans l’ère du numérique, en dématérialisant le manuel scolaire et en impulsant la dématérialisation des contenus scolaires.

 

Je rationnaliserai la cartographie scolaire afin de mettre un terme à la prolifération des établissements en inadéquation avec le besoin social et dont la conséquence est le foisonnement des établissements sans effectifs, sans équipements, sans encadreurs, ce qui permettra de juguler la ségrégation scolaire (écoles des riches et écoles des pauvres).

J’instituerai un Service National Universel pour tous les jeunes qui entrent dans la vie active. Non seulement il permettra grâce au brassage de lutter contre le tribalisme, mais encore, il donnera aussi l’occasion à l’Etat de promouvoir l’esprit citoyen chez les jeunes à travers des travaux d’intérêt public comme le reboisement de la zone sahélienne, le développement rural, les services sociaux et un service militaire au choix. En contrepartie, ces jeunes auront la priorité lors des recrutements dans la fonction publique et auront droit à une formation qualifiante et gratuite.

Notre programme se résume en :

  • L’introduction d’une bourse scolaire pour les enfants issus des ménages les plus défavorisés.
  • L’accès équitable à l’éducation enfantine et maternelle.
  • La mise en place de l’école gratuite et obligatoire jusqu’à la fin du premier cycle du secondaire.
  • La mise en place d’un Programme Education 2.0 (Développer les infrastructures et la capacité numérique pour transformer l’enseignement et l’éducation).
  • La mise en place du manuel scolaire électronique – des tablettes connectées avec les manuels téléchargeables et la possibilité de recevoir des cours en ligne – des « smart classes » avec des tableaux d’enseignants interactifs
  • Réformer le système éducatif pour le mettre en adéquation avec nos besoins de développement
  • La refonte de l’éducation en vue de permettre aux apprenants d’acquérir une connaissance du monde et une appropriation du développement durable.
  • Le recrutement systématique des titulaires de doctorat dans nos grandes écoles et universités.
  • L’octroi de l’autonomie académique et administrative aux universités ainsi que l’élection des responsables universitaires par leurs pairs enseignants.
  • L’Introduction du concept des bus scolaires, des cantines scolaires et des internats, là où il y en aura le besoin.
  • L’accès équitable à l’éducation technique, professionnelle et supérieure.
  • L’Elimination de toutes formes de discrimination dans l’Education
  • Le développement des écoles inclusives et sûres.
  • L’amélioration des conditions de vie et d’accueil des enseignants dans les zones rurales en mettant en place un système de bonus-malus des fonctionnaires dans l’éducation.
  • L’introduction de l’agriculture et de l’entreprenariat dans le cursus scolaire de la maternelle au secondaire.
  • L’introduction de l’apprentissage comme voie principale vers les métiers.
  • La promotion de la créativité, de l’art, de la culture et de l’innovation à l’école.
  • La suppression immédiate du Probatoire – diplôme inutile et sans fondement
  • Donner la priorité à l’histoire et à la culture Camerounaise et Africaine dans le cursus scolaire
  • La création des Hubs de Science, de Technologie, de Design et d’Innovation dans chaque région du pays – du type FabLabs.
  • La mise en place d’une orientation scolaire et professionnelle comme exercice central et répété dans le cursus scolaire
  • L’élimination des plafonds d’âge dans l’éducation
  • La mise en place de la formation continue pour tous les âges et accessible à tous
  • L’introduction d’un programme spécial de lutte contre les échecs et le décrochage scolaire
  • L’éducation à la sécurité routière et au civisme dès la maternelle
  • La suppression de l’ENAM.