Une charte graphique synonyme de rupture

Joshua Osih se réclame, candidat de la rupture. On pourrait penser à un positionnement banal, trop souvent entendu. Cependant, cette rupture est parfaitement assumée. De quoi s’agit-il exactement ?

Josh comme l’appellent affectueusement tous ceux qui le connaissent est un homme, simple, ouvert et toujours prêt à écouter les autres. Pour lui, être un leader c’est avant tout être au service des autres. C’est leur donner la première place, les écouter, les soutenir.

Les soutenir, les mettre à la première place et leur parler d’une manière qui soit directe pour eux. Depuis l’élection présidentielle de 1992, le Social Democratic Front, parti du candidat se caractérise par deux couleurs, le vert, présent dans son logo et toutes ses communications, et d’autre part le ROSE. Cette deuxième couleur est en effet, la couleur attribuée au bulletin de vote de ce parti et pour tous ses candidats dans toutes les élections qui ont été organisées depuis cette date au Cameroun. Qu’on parle d’élection présidentielle, d’élections législatives ou de municipales, le rose a toujours été utilisé.

A six mois du scrutin, la mission impérative assignée à la direction artistique était de positionner l’honorable Joshua Osih tel que les populations doivent s’en souvenir. Que la maman de Ndikinimeki qui n’a pas accès aux réseaux sociaux, ou le jeune Twitto qui s’est abonné dès les premiers jours à son compte Twitter, que tous retiennent une seule et même image : le rose.

De même, un homme n’étant rien sans ses racines, et en politique sans son positionnement idéologique, il était essentiel de rappeler le Vert si cher au Social Démocratic Front.

Au-delà de ces choix, haut en couleurs visant à installer le candidat très tôt dans l’inconscient de tous les Camerounais, montrer l’humain en Joshua Osih c’est aussi souligner son sens de l’écoute, son ouverture à la discussion et aux échanges constructifs, persuadé qu’il est, qu’il n’a pas la science infuse. C’est donc un autre symbole fort de cette campagne : la conversation. Remarquez-le, et observez même ce site, la conversation est présente partout au travers de l’icône présentée plus bas.

charte1.png

Osih 2018 c’est donc une campagne qui met les conversations cruciales au cœur de sa mise en œuvre. Ces conversations sont notamment portées sur les différentes thématiques qui accompagnent le projet de société : Economie, Education, Santé, etc… Le but est pour chacun et chacune d’identifier rapidement un thème central qui lui est cher, et de rejoindre la conversation avec une plus grande facilité.

charte2.png

La rupture est donc ambiante en permanence, car chose rare en politique, l’humain est mis au centre, pour nous accompagner et porter avec nous, un projet qui lui parle.

Avec cette charte, nous souhaitons ancrer l’Honorable Joshua Osih dans son époque et vous rappeler si vous en doutiez encore, qu’il est possible de rêver, qu’il est possible de créer un Cameroun différent, un Cameroun meilleur.

Pour que 24 Millions de rêves de rupture prennent enfin vie, nous avons donné vie et chaleur à OSIH 2018. Quelle fierté pour l’équipe !