Un nouveau modèle de croissance au service des Camerounais : Libérer notre potentiel entrepreneurial

Pour ce faire, j’entends :

  • Mettre en place une loi d’orientation pour protéger le contenu local Camerounais et l’imposer dès la première année dans la commande publique.
  • Créer une Autorité Nationale de Promotion du Contenu Local pour valoriser, promouvoir et renforcer le contenu local dans les contrats et la consommation.
  • Prendre diverses mesures pour que l’accès au crédit atteignent le taux de 35% du PIB en 3 ans
  • Ouvrir le Port de Douala 24h/24
  • Promouvoir activement le développement du projet Transaqua pour approvisionner le bassin du lac Tchad en eau.
  • Promouvoir les Partenariats Publics-Privés et les BOT pour la construction des infrastructures.
  • Imposer la transformation locale obligatoire de certaines de nos ressources.
  • Renforcer les établissements de micro finance pour qu’ils puissent aussi assurer les services sociaux de l’Etat.
  • Mettre en œuvre une fiscalité de développement qui encourage la production.
  • Mettre en place des mesures incitatives et assainir notre environnement des affaires en vue d’attirer les investissements directs étrangers.