Un Etat qui agit pour ceux qui ont moins

J’introduirai une couverture santé universelle à hauteur de 500 000 F CFA par ménage ainsi que la gratuité des consultations et des soins pré et postnataux jusqu’à 2 ans, ainsi que les césariennes. Je veillerai à ce qu’un effort budgétaire spécial soit fait pour relever le niveau de nos hôpitaux et améliorer la qualité de la formation du personnel sanitaire, afin qu’ils donnent aux populations des soins de qualité, ce qui permettra d’éliminer les évacuations sanitaires vers l’étranger aux frais de l’Etat. Dans le même élan, je favoriserai le retour au pays de nos médecins qui sont nombreux à mettre leur savoir-faire au service des pays étrangers.

Dans ce sens, je vais :

  • Relever les dépenses de santé dans le budget de l’Etat à hauteur de 10% au moins.
  • Introduire la gratuité des consultations et des soins pré et postnataux jusqu’à l’âge de 2 ans ainsi que les accouchements par césarienne.
  • Instituer une couverture santé de base à hauteur de 500’000 FCFA par ménage pour une prime de FCFA 1'000 par personne par mois.
  • Mettre en place un organisme national chargé de l’administration de cette Assurance Maladie Universelle et la rendre obligatoire dans 5 ans. Les réseaux de la Campost, des Mairies et des établissements de micro finances seront utilisés pour distribuer et promouvoir cette assurance.
  • Eliminer la famine au Cameroun et m’assurer que toutes les personnes vulnérables incluant les enfants ont accès à une nutrition saine et équilibrée toute l’année.
  • Interdire le tabac dans les lieux publics
  • Lutter contre les maladies transmissibles
  • Prévenir et lutter contre les addictions et l’abus des substances
  • Offrir l’accès sans condition aux soins sexuels et de reproduction, ainsi que de l’éducation sexuelle et du planning familial
  • Significativement réduire toutes les formes de mortalités infantiles avant l’âge de 5 ans par :
    • L’accès gratuit aux soins contre le paludisme jusqu’à 5 ans.
    • L’accès gratuit aux soins contre toutes formes de maladies transmissibles par l’eau jusqu’à 5 ans
  • Lutter contre les maladies non-transmissibles et promouvoir la santé mentale (créer des centres de vie pour les malades mentaux et mettre en place une véritable politique de santé mentale de proximité)
  • Réduire les accidents de la route et la mortalité qui en découle.
  • Créer un véritable système de secours d’urgence et d’ambulance sur l’ensemble du territoire national.
  • Intégrer les agents de santé communautaires actuellement déployé sur le terrain dans la fonction publique et revaloriser les salaires dans le secteur de la santé.
  • Mettre en place des brigades mobiles de sons et de prévention dans tous les départements du pays, capables d’apporter des soins et des activités de prévention au plus près des populations.

Mettre en place une unité national de contrôle et de prévention des maladies avec une capacité d’intervention rapide en cas de situation de crise (choléra, Ebola, etc…)