Un esprit de conquête nouveau pour un Cameroun fort et rayonnant

Ma priorité sera de restaurer le leadership du Cameroun en Afrique et sa crédibilité dans le concert des nations. Je rétablirai la crédibilité et la respectabilité du Cameroun dans le monde.

Je suis de cette génération qui aspire à une Confédération Africaine, une unité politique forte, puissante et prospère de l’Afrique. Je suis conscient que pour y arriver, notre génération a l’impératif devoir de faire renaitre l’Afrique à travers l’union de ses enfants.

Pour y parvenir, j’entends :

  • Promouvoir une véritable diplomatie de participation et de rayonnement
  • Organiser nos frontières terrestres pour en faire des espaces de vie inclusifs
  • Créer un statut spécial des frontaliers pour permettre plus de fluidité dans le commerce transfrontalier
  • Ouvrir les principaux postes frontières du pays 24h/24
  • Proposer la candidature du Cameroun pour la co-organisation avec d’autres pays d’Afrique subsaharienne, de la coupe du monde 2030
  • Promouvoir l’intégration régionale avec le renforcement de la CEMAC et la signature des accords de partenariat économique avec le Nigeria
  • Mettre en place un programme d’intégration sous-régional dans la CEEAC en suivant le modèle ERASMUS de l’UE pour permettre l’échange d’étudiants et de jeunes des pays membres.
  • L’établissement de représentations diplomatiques dans les pays qui ont une importance réelle pour le rayonnement du Cameroun dans le monde comme :
    • Sao tomé, L’Angola, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Guinée, le Soudan, le Ghana, la Tanzanie, le Benin, le Rwanda, l’Uganda, Madagascar, le Sud Soudan, Mozambique, la Zambie, le Zimbabwe, le Cap Vert en Afrique.
    • Le Portugal, la Suède, la Finlande, la Turquie et la Grèce en Europe.
    • Les Émirats Arabe Unie et l’Iran au Moyen Orient.
    • L’Inde, le Pakistan, la Malaisie, l’Indonésie, la Thaïlande, le Vietnam, Singapour et l’Australie pour l’Asie et l’Océanie.
    • Le Mexique, Haïti et le Costa Rica aux Amériques.
  • Densifier encore plus notre présence en mettant en place des arrangements de type « Foreign Interest Sections » dans les ambassades des pays CEEAC présent dans les pays où nous sommes absents.

Pour ce qui concerne la diaspora, j’entends :

  • Reformer la loi sur la Nationalité pour lever les entraves à la double nationalité.
  • Créer des ponts pour soutenir la diplomatie, la présence effective du Cameroun dans le monde ainsi que les exportations des produits Camerounais à travers la Diaspora Camerounaise.
  • Attirer l’épargne de la Diaspora pour l’investissement
  • Mettre sur pied un statut de la Diaspora Camerounaise avec une Agence Nationale de la Diaspora, ainsi que des représentants de la Diaspora au Parlement.
  • Mettre sur pied un fichier national ainsi qu’un registre du statut civil de la Diaspora, pour avoir une vue exacte de la répartition des Camerounais dans le monde, ainsi qu’une vue d’ensemble de leurs compétences et de leurs entreprises
  • Développer un statut spécial des Camerounais d’origine issus de la traite négrière et de la colonisation.
  • Développer des Maisons du Cameroun dans le monde avec un rôle hybride de foyer d’accueil, de représentation commerciale et touristique, de centre culturel et d’agence diplomatique – certains pourraient avoir un Restaurant Camerounais.
  • Réduire les coûts des envois d’argent de l’étranger vers le Cameroun à des niveaux acceptable.