Ma vision pour le Cameroun

Très tôt dans ma jeunesse au début de la décennie 1990, guidé par les principes fondamentaux qui structurent ma personnalité, j’ai adhéré au Social Democratic Front (SDF). Un parti dont l’ambition, inspirée de la culture politique de la gauche, est de proposer aux Camerounais une société fondée sur la justice et la solidarité.

Avec mes autres camarades, nous avons porté au grand jour la revendication d’une société camerounaise longtemps comprimée dans un musellement insupportable des libertés fondamentales et particulièrement, du verrouillage du champ politique à travers un parti unique.

Il nous revient le souvenir des années 1990, le souvenir des grandes batailles politiques pour un Cameroun libre et véritablement indépendant. Depuis plus de trente ans, avec les autres camarades et sympathisants de tous bords, nous avons accepté le noble combat pour sortir le Cameroun des décombres de la crise multidimensionnelle dans laquelle il s’enfonce chaque jour un peu plus. Une crise provoquée par un système prébendier, usé par un long règne stérile et aujourd’hui, responsable de la régression et de la décadence générale de notre pays. Le système incarné par les hommes en place est manifestement à court d’imagination sur les grandes questions qui interpellent le Cameroun. Nous ne devons pas accepter ce Cameroun, tel qu’il se présente aujourd’hui.

Condamnés à l’impuissance, dépossédés de tout pouvoir d’initiative sur leur destin collectif, les citoyens se réfugient dans une religiosité foisonnante, dans les sectes ésotériques dont ils attendent des manifestations miraculeuses susceptibles de changer leurs vies collectives et individuelles.

Nous ne pouvons accepter une telle déchéance pour notre pays et pour nos concitoyens. L’urgence est dans l’action, agir est la seule alternative qui nous reste.

POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

Il va falloir favoriser le retour de la confiance des Camerounais dans le jeu politique démocratique avec pour principaux axes d’appui : la promotion de la participation de tous les citoyens dans les activités politiques au niveau national et local ; une meilleure prise en compte des opinions, des aspirations et de la vision des citoyens dans les processus décisionnels aux niveaux local et national ; une meilleure représentativité des citoyens dans les instances de décisions et de gestion aussi bien au niveau local qu’au niveau national ; la revalorisation et la primauté des fonctions électives sur les positions nominatives ; la promotion des processus participatifs dans les assemblées locales ; la diversification des responsabilités électives à tous les niveaux et faisant de la représentativité des femmes au sein des institutions, une priorité.

 POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

Le secteur économique, pourvoyeur de richesses et gage de prospérité, occupe une place de choix dans la vision que nous partageons pour un Cameroun meilleur. Son décollage effectif reposera sur : la création d’une plateforme de concertation constante, structurée et fructueuse des milieux d’affaires. Le but visé étant l’élaboration et l’implémentation de la politique économique nationale ; la promotion de l’investissement public et privé des nationaux dans tous les secteurs productifs de l’économie nationale; la définition et la protection des secteurs économiques de souveraineté; la promotion d’un secteur industriel fondé sur la transformation des ressources naturelles nationales; la promotion des activités industrielles par régions et fondées sur les ressources locales; la promotion des grandes zones agricoles fondées sur les principales zones agro-écologiques du Cameroun ; la promotion de l’entreprenariat des jeunes et spécialement des jeunes diplômés.

 POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

Il est indéniable que les dommages subis par notre pays sur le plan social sont incalculables. Il va falloir mettre un point d’honneur à redonner aux filles et fils de ce pays l’envie d’y faire leur vie et donc de profiter de ses immenses potentialités. Cette vision qui se veut sociale se décline autour de : l’encadrement de la jeunesse en fonction de ses atouts spécifiques, pour donner à chacun les chances de se construire une vie digne et prospère sur le territoire national; le rétablissement d’une justice sociale pour permettre à chaque Camerounais d’être à la place qu’il mérite, synonyme de carton rouge au favoritisme dans notre pays; la promotion de l’excellence, du mérite et d’une  saine émulation dans tous les champs de la vie nationale ; la refonte du système éducatif pour l’adapter aux réalités historiques, sociales, culturelles et économiques du Cameroun d’une part, et aux exigences de la modernité d’autre part ; la refonte et l’arrimage du système de santé aux capacités contributives réelles des Camerounais.

 POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

Il s’agit pour nous, d’exercer avec vous, les responsabilités de gouvernement à tous les niveaux et sur la base d’un véritable projet de transformation de la société. Nous sommes bien conscients que cette transformation à laquelle nous aspirons ne se décrètera pas. Elle sera impulsée par une forte détermination collective, inscrite et assumée dans le temps et prenant en compte l’histoire, les valeurs et les réalités de notre pays.

POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

Nous l’avons dit et réaffirmé, nous croyons profondément aux vertus de la gouvernance locale. Une gouvernance locale qui place le respect de la diversité des régions au cœur de ses actions. La présence d’un État régulateur, garant de la légalité républicaine et de l’équilibre –y compris financier- entre les régions, doit être associée à une démocratie locale vivace et surtout efficace.

POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

Étant, comme vous tous, fondamentalement attachés aux grands principes de justice et de démocratie, nous veillerons ensemble à la protection des libertés tant publiques qu’individuelles. Dans cet esprit, nous allons rendre la justice accessible, indépendante et républicaine. Ensemble, nous veillerons à mettre en place une justice qui garantisse les droits de chacun, une justice qui aura pour mission de sanctionner certes, mais de contribuer aussi bien à la prévention qu’à la rééducation et la réinsertion sociale.

POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

Pour être véritablement porteurs, le redressement et le nouveau départ que nous appelons de toutes nos forces doivent s’appuyer sur l’éducation et la culture. En effet, l’éducation et la culture concourent à l’émancipation du citoyen, à la démocratisation de la société ainsi qu’à l’épanouissement individuel et collectif. Face aux dangers de la marchandisation incontrôlée d’une culture de plus en plus mondialisée, ma vision consiste à rassembler, libérer et construire un Cameroun fondé sur le dialogue, l’ouverture, la diversité mais aussi l’authenticité. Notre point d’honneur à nous tous sera de veiller à ce que tous les Camerounais aient un égal accès à l’éducation et à la formation.

POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

Nous militons pour un concert des nations plus juste, pour une coopération internationale plus juste, fondée sur la solidarité et la paix, l’équité et un développement harmonieux.

POUR UN CAMEROUN MEILLEUR

La diaspora camerounaise, une des plus remarquables dans le monde pour son dynamisme et son esprit conquérant, représente un extraordinaire levier de développement. Un levier qui a pourtant, jusqu’ici, a été l’objet d’un gâchis inexplicable. Nous allons mettre fin à cette ostracisation institutionnalisée qui a mis sous l’éteignoir, fatalement, bon nombre de nos compatriotes. Désormais, nous allons permettre à la diaspora de devenir un vivier de compétences et de ressources au service de la patrie. Des concertations seront permanentes afin d’être toujours à son écoute et de faciliter sa précieuse contribution à la construction nationale.

Au demeurant, le Cameroun demain sera celui que vous aurez choisi. Je m’engage à vos côtés pour être le porte-étendard de nos préoccupations communes. Demain, il se lèvera certainement un autre jour sur le Cameroun. Nous avons une seule chose à faire pour y arriver. Changeons de logiciel.

 

Joshua OSIH N.