La lutte contre la corruption aura une attention spéciale au cours de mon mandat

Lorsqu’on parle du Cameroun dans le monde entier, depuis quelques années, il est devenu difficile ne pas associer le mot « corruption » à notre chère et tendre patrie. Pourtant, les Camerounais est l’un des peuples les plus travailleurs que j’ai pu rencontrer.

Face à un environnement difficile, les Camerounais ont répondu avec de l’inventivité et l’envie de se dépasser envers et contre tout. Cependant, la structure du système, la concentration des biens parmi une minorité, et le niveau de vie trop bas pour tous, ont fait émerger une zone grise dans laquelle, la recherche du gain rapide a pris le dessus sur tout. C’est ainsi que se développe la corruption.

Elle est souvent utilisée pour tenir les uns et les autres, et tout est construit pour la maintenir. Pour construire une économie dont les bénéfices profitent à tous, il sera essentiel d’affronter et de se débarrasser de la corruption. Ceci sera donc l’une des missions. Au-delà de la sanction, je serai déterminé à créer un environnement qui limite les opportunités de corruption pour tous.

Ainsi :

  • Je réviserai les lois en matière de corruption pour renforcer leur efficacité dans la prévention, la répression et le remboursement du produit des détournements.
  • Cela passera notamment par une application sans réserve des dispositions de l’art 66 de la Constitution relative à la déclaration des biens, grâce à la mise sur pied d’une Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance et la Transparence.
  • Je mettrai sur pied des campagnes permanentes de sensibilisation pour la protection du patrimoine public
  • J’assainirai les finances publiques en faisant en sorte de les conserver au strict minimum, sans excès.
  • Je doublerai le salaire des fonctionnaires en cinq ans, afin de les détourner de la recherche de rentes.

De même, j’utiliserai la révolution numérique, Au travers de mon plan pour la révolution numérique, je ferai en sorte de moderniser et informatiser l’action publique. Cela passera notamment par :

  • La création d’un système d’identification unique du citoyen
  • La délivrance via internet de toute les pièces officielles : acte de naissance, certificats, etc., ou dans un kiosque avec un agent opérationnel dans chaque mairie, pour tous ceux qui n’ont pas internet.
  • La mise en place de plateformes de paiement automatique et/ou en ligne des services offerts par l’administration.

Enfin, l’esprit de corruption s’installe aussi lorsqu’on a perdu l’amour du pays, et que le patriotisme n’est plus encouragé. Pour faire face à ce véritable challenge sociétal, j’introduirai l’éducation du civisme dès la maternelle.

Ensemble, nous pouvons bâtir un pays où il fait bon vivre, et qui devient un modèle de transparence reconnu dans le monde entier. Il ne tient qu’à nous de changer cette donne. Mobilisons-nous le 07 Octobre 2018 et votons pour un Cameroun meilleur.