Comment assainir et rendre performant l’investissement public ?

L’investissement public dans les économies développées est un outil d’accompagnement de la croissance. Il suppose donc entre autres d’augmenter si nécessaire le déficit budgétaire de l’état et d’avoir la liberté de le manipuler à notre guise.

Aujourd’hui cela n’est pas possible du fait de notre association à la monnaie CFA. C’est bien pour cette raison que l’une des initiatives fondamentales de notre mandat, sera d’obtenir la souveraineté monétaire de notre pays.

Au-delà de ça toutefois, la clef de mon mandat, sera de revoir les priorités de l’état en termes d’investissement public. Les abus constatés dans la gestion aujourd’hui de nos entreprises publiques ou parapubliques, ne servent pas notre croissance. Un grand nombre d’entre elles au cours des 36 dernières années, ont d’ailleurs mis la clef sous la porte.

Or, la mise sur pied d’une économie forte et en croissance constante, ne se fera pas sans un tissu d’entreprises et d’industries stables et prospères, au rang desquelles les entreprises publiques et parapubliques ne doivent pas faire exception.

C’est ainsi que je propose plusieurs mesures dans le sens, d’améliorer la performance de nos institutions d’état :

  • Tout d’abord améliorer de façon globale le climat des affaires et assainir les finances publiques. C’est totalement nécessaire et indispensable.
  • Donner le monopole de la production et de la distribution de l’eau aux communes. Développer ainsi la concurrence dans ce domaine d’importance et d’intérêt général, encouragera à une gestion plus efficiente et surtout rendra l’eau plus accessible pour les populations.
  • Transformer le portefeuille de l’Etat dans les entreprises publiques et les EPA (établissement public administratif) pour plus d’efficacité en deux structures.
    1. Transformer la SNI en véritable entreprise nationale d’investissement en charge du portefeuille des investissements de l’Etat (pour la gestion saine de tous les actifs de l’Etat).
    2. Mettre en place une Régie Nationale des EPA pour mieux structurer et auditer leurs besoins réels en financement et subvention.

Avoir des sociétés publiques et parapubliques performantes, c’est un défi essentiel pour le Cameroun meilleur dans lequel nous souhaitons tous vivre. C’est un défi atteignable et réalisable. Décidons le 07 Octobre 2018 de donner un visage différent à notre pays et nous pourrons y arriver.